MESSE DE RENTRÉE ACADÉMIQUE 2014-2015

Depuis quelques années, le Collège Chaminade anticipe la rentrée officielle d’une semaine. Cette semaine appelée « Prérentrée » est marquée par le retrait des manuels scolaires, de la présentation de l’établissement aux nouveaux élèves, du règlement intérieur, de prise de contact avec les professeurs. C’est aussi le moment de célébration eucharistique avec les élèves et le corps professoral afin de confier l’année à Dieu.

Cette célébration a eu lieu le mercredi 24 septembre 2014 et a été présidée par l’aumônier du Collège, le frère Robert SIDAKOU.

Au début de la célébration, un message de Guillaume Joseph Chaminade, fondateur de la Famille Marianiste, adressé à nous tous, a été lu. Dans ce message, qui est un extrait de la retraite prêchée par lui-même en 1827 à Saint Rémy (en France), Chaminade disait : « La foi est le fondement de notre justification. Il faut bâtir sur le fondement de la foi. Quel est ce fondement ? Ce sont les œuvres de foi. Nous ferions des miracles, nous ferions les plus excellentes œuvres, si elles ne sont pas des œuvres de foi, et d’une foi bien véritable, nous n’aurons rien fait. Pour avoir une véritable foi, il faut l’humilité.

La foi est la racine de notre justification. La racine est le canal par lequel l’arbre reçoit la sève. La sève pénètre par les racines dans l’arbre.

Si la foi pénètre nos actions, elles seront toutes récompensées, parce que ce sont des actions où la justice est entrée. Mais quand il n’y a point de foi dans les œuvres, ce sont des arbres stériles, parce qu’il n’y a rien dans les fibres de cet arbres. Avec la foi, nous pourrons tout. Sans elle, nous ne pouvons rien.

Mais il faut que notre foi soit ferme. Cette fermeté est une des qualités essentielles. Il faut qu’elle soit animée par la charité. La foi ne doit pas être seulement comme une lumière dans l’esprit, mais elle doit être dans le cœur. Il faut une disposition du cœur qui soit elle-même foi, amour de la vérité ».

En se basant sur le message de Chaminade et sur les textes que la liturgie proposaient en ce jour, c’est-à-dire du Livre des Proverbes 30, 5-9 ; du Psaume 118 et de l’Evangile selon saint Luc 9, 1-6, l’aumônier a insisté sur l’importance de la foi dans la mission d’éducation et dans toutes activités. Pour lui, c’est la foi en la Providence qui permet d’accomplir de grandes œuvres durant la mission. Ici également, il est question de la foi qui s’exprime dans les œuvres, de la foi du cœur. Pour cette année académique, nous avons encore besoin de cette foi en Dieu afin de mener à bien notre mission et d’être heureux.

Add Comment

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =